L’Île Maurice : un coin de paradis entre spiritualité et nature

Lorsque l’hiver arrive, beaucoup de touristes choisissent de se rendre à l’Île Maurice. Avant tout vous pouvez déjà reserver votre hôtel avec notre partenaire privilège:

http://www.hotelissima.com

Alors que la France et l’Europe connaissent des températures parfois négatives, la petite île de l’Océan Indien est en plein été.

Une saison qui d’ailleurs dure plus ou moins toute l’année, avec des températures en 25° et plus de 30°. Et quel que soit l’endroit où vous avez choisi d’échouer, Maurice est un pays passionnant, et ce, aux quatre coins de l’île !

La zone la plus privilégiée par les touristes venus du monde entier reste néanmoins toute la partie nord, notamment pour le côté carte postale de son littoral.

Ainsi, le Club Med a choisi de s’installer sur la Pointe aux Canonniers, une presqu’île non loin de la Baie de Mont Choisy et de la ville de Trou aux Biches, deux endroits aux plages de sable fin et à la mer transparente.

Ile Maurice

En descendant légèrement sur la côte ouest, dans les terres, nous retrouvons les villes de Rose Hill et Beau Bassin, respectivement réputées comme des agglomérations culturelles et très spirituelles pour la seconde.

De villes témoins du passé colonial de l’île

Au centre du pays, non loin de Rose Hill-Beau Bassin, se trouve la ville de Quatre Bornes. Cette cité est un endroit idéal pour le shopping mais aussi les balades au volcan du Corps de Garde et au Casela Parc.

Autre volcan et autre balade, celle que les touristes peuvent faire à Trou aux Cerfs, haut de 550 mètres et où le nature à repris tous ses droits.

Enfin, la visite du centre peut parfaitement s’achever par la ville de Curepipe, véritable vestige des différentes périodes coloniales de l’île.

Descendons désormais vers le sud, zone très riche en centres d’intérêts divers et véritables curiosités laissées par la nature !

Météo Ile Maurice

Au large de la côte sud-ouest de l’Île Maurice se trouve un ilot nommé l’île aux Bénitiers, tirant son nom du coquillage, et qui est considéré comme l’un des nombreux « aquariums » de Maurice, où l’on peut observer des dauphins et autres fonds marins à couper le souffle.

Un peu plus bas, le Morne Brabant est un peu le Pain de Sucre de Maurice : classé au patrimoine mondial par l’UNESCO, on peut y admirer, à 555 m de haut, un panorama exceptionnel.

Le sud ou la partie sauvage et typique de Maurice

Mais le sud regorge également de coins peu fréquentés, comme la petite bourgade de Rose Belle, le village animé de Chemin Grenier et le haut lieu de pèlerinage qui se situe à proximité : le Grand Bassin et son temple hindou.

En se dirigeant vers la pointe sud, on tombe sur le village de pêcheurs de Souillac, entouré de véritables merveilles de la nature, comme les chutes de Rochester et leurs rochers rectangulaires, ou les falaises étonnantes de la plage du Gris-Gris.

Photo Ile Maurice

En remontant vers le sud-est, il est très intéressant de se rendre dans la ville de Mahébourg, toute proche de l’aéroport et qui saura vous charmer par son authenticité.

Légèrement au sud de la ville, existe un coin encore très sauvage, légèrement perdu et parfait pour les sports nautiques : la Pointe d’Esny.

En parlant de « sauvage », il est une île légèrement plus haut, l’île aux aigrettes, totalement interdite au public, qui ne peut que se visiter qu’avec un guide.

Et pour terminer la visite, en remontant vers l’est de Maurice, pourquoi ne pas faire escale par le village de pêcheurs de Grande Rivière, une plongée dans le lagon de l’île aux Cerfs ou lézarder sur la plage de Belle Mare ou la plage de Palmar, sur le littoral de centre de Flacq ?